Peinture boiseries

La peinture de vos

Boiseries

INTÉRIEURES ET EXTÉRIEURES

 

Peintures boiseries

Intérieures

Si l’huile est nécessaire dans la peinture pour la protection des boiseries extérieures, en intérieur elle me sert uniquement pour lier les différents matériaux entre eux (blanc de titane et pigments broyés). Ainsi je peux proposer des finitions de peinture  aux aspects satinées ou mat. Le talc peut être utilisé pour un rendu plus soyeux. Les peintures peuvent être patinées avec des glacis décoratifs ou des cires teintées ou non.

Les couleurs sont obtenues par l’ajout de pigments naturels en poudre mélangés et broyés dans l’huile.
Je fais mes essais de peinture sur place afin de profiter au mieux de la lumière des lieux et je colore mes apprêts pour me donner le temps de parfaire les dosages et éventuellement de modifier la teinte.

Mes peintures à l’huile s’appliquent sur :
– les escaliers
– les lambris
– toutes les menuiseries intérieures et extérieures
– les meubles peints patinés et cirés
– les corniches en staff et les caissons

peinture boiseries exterieures

Peinture pour boiseries

Extérieures

Exclusivement à l'huile

 

Les peintures à l’huile nourriront le bois et le feront respirer. Il y a effectivement une oxydation de l’huile et ensuite du pigment (ce qui donne cet effet délavé avec le temps).
Quand les bleus blanchissent ou quand les ocres tirent vers le marron, cela est dû à la disparition progressive de l’huile qui constitue la principale protection des peintures sur bois. C’est un processus tout à fait normal.
Les boiseries exposées au sud sont les plus sollicitées. Cependant, des techniques existent pour pallier à cette usure. Elles sont simples et évitent une nouvelle mise en peinture.

C’est avant tout un signal visuel de l’état de protection de vos menuiseries extérieures. Ces détériorations restent trop souvent et trop longtemps sans traitement, ce qui à moyen et long terme endommagera sérieusement vos boiseries et leurs assemblages.

Je voudrai aussi parler des peintures acryliques. Elles sèchent rapidement, s’oxydent moins vite et leur pigmentation est chimique. Elles pourraient n’avoir que des qualités mais malheureusement ces peintures ne laissent pas respirer les supports sur lesquels on les applique.

Un professeur de chimie m’expliquait qu’elles étaient micro-poreuses juste le temps de leur application et qu’il n’y avait donc plus de repères visuels du niveau de protection des boiseries.

Le bois va travailler (hydrométrie, variation de température, etc.) et le film de peinture va se fissurer, laissant pénétrer l’humidité.
Le support brut n’étant pas nourri, il pourrira sans que personne ne s’en aperçoive.

repeindre les vieilles boiseries

Repeindre les

Vieilles boiseries

Il convient de nourrir à nouveau les vieilles boiseries après ponçage et dégraissage.
Toujours les mêmes procédés, à base d’huile et d’essence de térébenthine. Ensuite, rebouchage au mastic à l’huile des parties dégradées.

Suivant l’état des fonds à peindre, je prépare un mélange de colle de peau et de blanc de meudon chauffé au bain-marie afin de reboucher les imperfections.